Link to the University of Pittsburgh
Link to the University Library SystemContact us link
AEI Banner

La Méditerranée comme Espace Inventé = The Mediterranean as invented space. Special Edition Euro-Mediterranean Partnership. JMWP No. 25.99, November 1999

Willa, Pierre (1999) La Méditerranée comme Espace Inventé = The Mediterranean as invented space. Special Edition Euro-Mediterranean Partnership. JMWP No. 25.99, November 1999. [Working Paper]

[img] HTML
Download (193Kb)

    Abstract

    [From the Introduction]. Toute étude ayant trait à la Méditerranée ne peut esquiver la question de sa démarcation. Elle se pose dans cet espace de manière sans doute plus critique que pour d’autres aires du monde, plus facilement perceptibles que la Méditerranée. Cette dernière souffre ainsi de son caractère hésitant. La Méditerranée est pourtant un espace maritime facile à déterminer du point du vue du géographe : C’est une mer intérieure délimitée par les terres qui l’enferment, par le détroit de Gibraltar à l’Ouest et les côtes du Moyen-Orient à l’Est. Elle est le lieu de rencontre des continents africain, asiatique et européen. Elle s’étend sur environ 3800 kilomètres de long. Ses rives accueillent environ une vingtaine d’Etats et bientôt 200 millions d’habitants. Cette définition succincte ne rend cependant pas compte des réalités culturelle, socio-économique, historique ou géopolitique. L’interprétation devient plus ardue lorsqu’on en vient à parler de "région méditerranéenne" ou de "Méditerranée", englobant alors dans le vocable les rives et les civilisations qui bordent cette mer, comme le processus de Barcelone le fait. Une difficulté étonnante lorsqu’on pense que la mare nostrum de Rome a marqué l’acte de naissance de cet espace dans l’esprit de ses riverains, imprégnés déjà par l’expérience hellène. Les critères que proposent depuis lors les nombreux auteurs, poètes, historiens, philosophes ou politologues inspirés par cette mer originelle, sont souvent divergents, peu précis, pour qui veut comprendre ce que recouvre exactement le terme. La culture de l’olive paraît être la référence la plus commune, mais ne satisfait cependant pas une approche se désirant scientifique. Le présent article vise à souligner tout d’abord, par une rapide analyse l’absence de caractère régional de la Méditerranée suivant les théories classiques des RI. Sur ce constat, nous proposons alors une approche inspirée de E. Hobsbawm et des théories constructivistes, qui nous permet de mieux appréhender les raisons de l’utilisation de la Méditerranée comme référence régionale. Son usage par différents acteurs est alors analysé, afin d’expliquer sa présence ou son absence dans leurs discours et en cerner les causes et l’évolution.

    Export/Citation:EndNote | BibTeX | Dublin Core | ASCII (Chicago style) | HTML Citation | OpenURL
    Social Networking:
    Item Type: Working Paper
    Uncontrolled Keywords: Constructivism.
    Subjects for non-EU documents: EU policies and themes > External relations > EU-Mediterranean/Union for the Mediterranean
    Subjects for EU documents: UNSPECIFIED
    EU Series: UNSPECIFIED
    ["eprint_fieldname_eusries" not defined]: UNSPECIFIED
    EU Annual Reports: UNSPECIFIED
    Series: Series > University of Catania > Department of Political Studies, European Centre Jean Monnet "Euromed", Jean Monnet Working Papers in Comparative and International Politics
    Depositing User: Phil Wilkin
    Official EU Document: No
    Language: French
    Date Deposited: 03 Jun 2003
    Page Range: p. 27
    Last Modified: 15 Feb 2011 17:15
    URI: http://aei.pitt.edu/id/eprint/596

    Actions (login required)

    View Item

    Document Downloads