Link to the University of Pittsburgh
Link to the University Library SystemContact us link
AEI Banner

La Russie dans le nouveau Grand Jeu energetique en Mer Noire: Nabucco et South Stream ou "Tart du Kuzushi". = Russia in the new great energy game in the Black Sea: Nabucco and the South Stream or "Tart du Kuzushi". Bruges Political Research Papers No. 9. 10/2008

Crisan, Adina. (2008) La Russie dans le nouveau Grand Jeu energetique en Mer Noire: Nabucco et South Stream ou "Tart du Kuzushi". = Russia in the new great energy game in the Black Sea: Nabucco and the South Stream or "Tart du Kuzushi". Bruges Political Research Papers No. 9. 10/2008. [Policy Paper]

[img] PDF
Download (369Kb)

    Abstract

    Ce papier a comme but de démontrer que la Russie a mieux accompli que ses adversaires ses objectifs dans le nouveau Grand Jeu énergétique en Mer Noire. Ce dernier est une compétition qui se déroule actuellement en Mer Noire entre la Russie et l’Union européenne soutenue par les Etats- Unis. Il a comme principal enjeu l’énergie. La Mer Noire est devenue une zone hautement stratégique après l’éclatement de l’ex-URSS et suite à l’élargissement des structures euro- atlantiques à l’Est. Seule mer ouverte de la région, elle constitue un carrefour des flux d’énergie d’Asie Centrale, de Russie et du Moyen Orient vers les marchés européens. En Mer Noire, le nouveau Grand Jeu énergétique prend la forme d’une compétition entre deux gazoducs, l’un soutenu par la Russie (South Stream) et l’autre par les occidentaux (Nabucco). Tandis que ces derniers veulent diversifier leurs sources d’approvisionnement et de transport, la Russie cherche à court-circuiter les projets européens dans le but de garder le pouvoir d’influence et de nuisance que lui confère l’arme énergétique. La Russie a réussi à se positionner pour devenir un partenaire indispensable pour Nabucco. Elle a verrouillé les possibles sources d’approvisionnement du Caucase et le hub de Baumgarten en Autriche, point d’arrivée de Nabucco, qui est désormais la propriété d’une joint-venture russo-autrichienne. Le projet South Stream avance rapidement, alors que la mise en fonction de son concurrent est retardée d’un an pour la troisième fois consécutive. Il apparaît que Nabucco ne peut plus se faire dans sa version initiale. Si les occidentaux désirent toutefois l’édifier, il faudrait compter sur la présence de la Russie, à un moment ou autre de la chaîne logistique. Cependant, la nouvelle donne des relations russo-européennes laisse mal présager une collaboration dans le futur proche.

    Export/Citation:EndNote | BibTeX | Dublin Core | ASCII (Chicago style) | HTML Citation | OpenURL
    Social Networking:
    Item Type: Policy Paper
    Subjects for non-EU documents: Countries > Russia
    EU policies and themes > External relations > EU-Black Sea region
    EU policies and themes > Policies & related activities > energy policy
    Subjects for EU documents: UNSPECIFIED
    EU Series: UNSPECIFIED
    ["eprint_fieldname_eusries" not defined]: UNSPECIFIED
    EU Annual Reports: UNSPECIFIED
    Series: Series > College of Europe (Brugge) > Bruges Political Research Papers
    Depositing User: Phil Wilkin
    Official EU Document: No
    Language: French
    Date Deposited: 02 Jun 2009
    Page Range: p. 37
    Last Modified: 15 Feb 2011 18:11
    URI: http://aei.pitt.edu/id/eprint/10877

    Actions (login required)

    View Item

    Document Downloads