Link to the University of Pittsburgh
Link to the University Library SystemContact us link
AEI Banner

Le Multilatéralisme en Question: Le Programme de Doha pour le Développement et la Crise du Système Commercial Mulitlatéral = The question of multilateralism: the Doha program for development and the crisis of the Multilateral Trade System. Bruges Political Research Paper No. 6, January, 2007

Rousselin, Mathieu (2008) Le Multilatéralisme en Question: Le Programme de Doha pour le Développement et la Crise du Système Commercial Mulitlatéral = The question of multilateralism: the Doha program for development and the crisis of the Multilateral Trade System. Bruges Political Research Paper No. 6, January, 2007. [Working Paper]

[img]
Preview
PDF
Download (1110Kb) | Preview

    Abstract

    Cette publication des Cahiers de recherche politique de Bruges cherche à identifier les principaux points de blocage empêchant la conclusion du Programme de Doha pour le Développement et formule quelques recommandations afin de faciliter la poursuite des négociations. Un certain nombre de raisons psychologiques peuvent être invoquées pour expliquer le manque de progrès sur le Programme de Doha pour le Développement : l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) est en effet perçue comme une institution idéologiquement biaisée par une grande partie des pays en développement, tandis que les craintes des pays développés vis-à-vis de la mondialisation économique se traduisent par une réticence accrue à l’ouverture des marchés. Lancé de manière quelque peu précipitée au lendemain des attentats du 11 Septembre, le Cycle de Doha se heurte en outre aux obstacles inhérents à toute négociation multilatérale, tels que l’asymétrie dans la représentation des intérêts et la hausse des coûts de transaction à mesure que l’institution-cadre intègre en son sein de nouveaux États membres et qu’elle étend son champ de compétences. Dans le cas de l’Union européenne, la nécessité d’arrêter au préalable la position de négociation au niveau européen engendre une réelle absence de flexibilité du mandat confié au commissaire en charge du commerce. De surcroît, les gains espérés en cas de conclusion du Cycle sont à la fois faibles numériquement et inégalement répartis, dans la mesure où les économies émergentes profiteraient largement de l’ouverture des marchés développés tandis que les pays les moins avancés (du moins certains d’entre eux) verraient leurs préférences érodées. Afin de rendre possible la conclusion du Cycle de Doha, deux séries de conditions sont indispensables. D’une part, la légitimité de l’OMC doit être confortée, ce qui implique que les États-membres acceptent le multilatéralisme comme cadre de référence dans leurs relations commerciales. Les pays en développement doivent accepter pleinement le cadre de l’OMC, dont le fonctionnement diffère essentiellement des autres organisations de gouvernance économique mondiale (Fonds Monétaire International et Banque Mondiale). D’autre part, et cette condition est liée avec la précédente, il importe d’accroître l’efficacité et l’ambition du Cycle de Doha. Les pays développés doivent accepter de donner davantage que ce qu’ils recevront afin de rompre avec un demi-siècle de libéralisation commerciale s’étant effectuée principalement au détriment des pays en développement. En l’absence de ces deux conditions, le cadre multilatéral risque de perdre sa justification et l’on assisterait alors à une augmentation des accords de libre-échange bilatéraux et régionaux, qui créent un rapport de force souvent défavorable aux pays en développement. la prolifération actuelle de ces accords montre qu’un tel scénario n’est pas à exclure.

    Export/Citation:EndNote | BibTeX | Dublin Core | ASCII (Chicago style) | HTML Citation | OpenURL
    Social Networking:
    Item Type: Working Paper
    Uncontrolled Keywords: Doha.
    Subjects for non-EU documents: Other international institutions > GATT/WTO
    EU policies and themes > External relations > international trade
    Subjects for EU documents: UNSPECIFIED
    EU Series: UNSPECIFIED
    ["eprint_fieldname_eusries" not defined]: UNSPECIFIED
    EU Annual Reports: UNSPECIFIED
    Series: Series > College of Europe (Brugge) > Bruges Political Research Papers
    Depositing User: Michele Chang
    Official EU Document: No
    Language: French
    Date Deposited: 06 Jun 2008
    Page Range: p. 27
    Last Modified: 15 Feb 2011 17:53
    URI: http://aei.pitt.edu/id/eprint/8344

    Actions (login required)

    View Item

    Document Downloads